TOP 10 – Les blessures les plus stupides des sportifs !

Nombreuses sont les blessures dans le sport, car la pratique d’une discipline comporte des risques. Néanmoins, certains athlètes arrivent à se blesser d’une manière… un peu stupide ! Découvrez notre top 10 des blessures les plus inattendues, pour passer un bon moment et se dire que les athlètes de haut niveau sont finalement, des humains, comme nous autres.

10. L’oubli fatal

On commence notre tour du monde des blessures les plus bêtes par le footballeur de Valence, Ever Banega. En 2012, l’Argentin est interdit de sport pendant 6 mois, la faute à une fracture du tibia-péroné ! Cette blessure est courante dans le milieu du foot. Malheureusement pour lui, Banega ne s’est pas blessé en jouant au ballon. Sa fracture est le résultat d’un oubli. Celui du frein à main de sa voiture. Alors qu’il prenait de l’essence, son bolide a reculé pour lui écraser la jambe !

9. Le pire ennemi de l’homme ?

Alors joueur de foot à Rennes, Julien Escudé effectue une saison pleine de promesses qui attire le regard des plus grands clubs européens. Ce fut notamment le cas de Manchester United qui souhaite signer le défenseur français. Cependant, en promenant son chien, Escudé trébuche sur son animal de compagnie et se blesse au ligament interne. 3 semaines sans foot qui ont eu raison de son transfert en Angleterre !

8. Un barbecue enflammé

En 1989, alors qu’il sort d’un quart de finale lors de l’US Open, le tennisman français, Yannick Noah, décide de fêter ça autour d’un bon barbecue. Les grillades sont de la partie, mais le feu ne prend pas. Le sportif décide alors d’utiliser un bidon d’essence pour aider le feu à partir. Résultat, Noah se brûle et reste immobilisé pendant 4 semaines.

7. Chaud devant

L’hygiène de vie est un point fort et essentiel dans la vie d’un sportif, mais elle peut aussi être source de problèmes. Le joueur de handball, Jérôme Fernandez prend une douche à la veille de l’Euro de sa discipline. Malheureusement, l’arrière effectue une mauvaise manipulation des robinets et se retrouve avec une brûlure au 3e degré. De quoi recevoir un greffe de peau et manquer la compétition !

6. Le parfum maudit

Les carrières des sportifs ne tiennent qu’à un fil. Titulaire dans les buts de l’Espagne en 2002, le gardien, Canizares décide de se parfumer tranquillement. Cependant, le flacon lui glisse des mains et se brise sur son pied ! Comme tout footeux, le joueur a tenté d’amortir le parfum avec son principal atout. Résultat, Canizares a le tendon sectionné et perd sa place dans les buts au profit du jeune, Iker Casillas. On connaît la suite de l’histoire !

« … Canizares décide de se parfumer tranquillement. Cependant, le flacon lui glisse des mains et se brise sur son pied ! Comme tout footeux, le joueur a tenté d’amortir le parfum avec son principal atout. »

5. Le pas de trop

Kim Clijsters est une joueuse réputée du circuit féminin de tennis. Habituée des premières places, elle se rend en 2011 au mariage de son cousin. Après quelques pas de danse endiablés, la sportive se foule la cheville ! Six semaines sans tennis s’en sont suivi pour l’athlète qui a subit une luxation, mais aussi une élongation et une déchirure au niveau de sa cheville.

4. L’art japonais

Le bon fonctionnement des mains est essentiel pour jouer au tennis. A cause d’une blessure au tendon de sa main, Julien Benneteau est obligé de renoncer à l’Open d’Australie en 2011. Comment en est-il arrivé là ? En mangeant japonais avec des baguettes ! Un faux mouvement et vous êtes vite sur le carreau.

3. Jouer au Scrabble comporte des risques

Lors des mises au vert, les joueurs de foot se retrouvent en équipe afin de se concentrer pour leur prochain match. Parfois longues et ennuyantes, les footeux tentent d’occuper leur temps comme ils le peuvent. Au PSG en 2002, Létizi, Alonzo et Leroy décident de se lancer dans une partie de scrabble. Jusqu’au moment où une lettre tombe sous la table. Le gardien de but, Lionel Létizi, se baisse pour la récupérer, mais se bloque le dos et manque les 2 prochains matchs de son équipe !

2. Une déco douteuse.

On peut jouer au foot et savoir bricoler. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde ! Grégory Coupet, gardien emblématique de l’Olympique Lyonnais souhaite installer une étagère dans son salon pour exposer ses trophées. Malheureusement, une planche tombe et lui heurte la main. Résultat : 7 points de suture et un match loupé pour le goal.

1. Le dangereux canapé.

Alors là, c’est un comble ! Rio Ferdinand, défenseur de foot anglais, a réussi à se blesser en ne faisant… rien du tout ! En 2001, 3 mois après son transfert à Leeds United, Ferdinand décide de passer un après-midi sympathique devant sa télé. Restant scotché pendant des heures à l’écran, il ressent une douleur au genou au moment où il se lève de son canapé. 2 semaines d’arrêt s’en suivront, pour une distension du tendon !