Poker : 5 conseils pour gagner

joueur poker jetons cartes

Le poker est un des jeux de casino les plus populaires à travers le monde et sur internet. Parce qu’il se joue avec des cartes et qu’il comporte, comme n’importe quel jeu de casino, une part de hasard et de chance, il souffre parfois d’une image biaisée pour le grand public. Pourtant, il vous faudra bien plus que de la chance pour gagner un gros tournoi ou devenir gagnant sur le long terme. Le poker nécessite plusieurs qualités : des nerfs d’acier tout d’abord, mais également des connaissances en mathématiques et en calcul de probabilités assez poussées, ainsi que beaucoup de rigueur et un bon esprit d’analyse. Nous vous livrons aujourd’hui les 5 conseils à lire absolument avant de vous asseoir à une table.

La gestion de la bankroll : le nerf de la guerre du poker

La bankroll, c’est l’équivalent d’un compte en banque que vous ne consacrez qu’au poker. Généralement, si vous jouez en ligne, vous versez une somme sur le compte du site de jeu que vous avez choisi et vous tentez ensuite de faire fructifier cette somme.

Les règles qui définissent la bonne gestion d’une bankroll sont, comme toute stratégie autour du poker, définies par les probabilités. Il s’agit principalement de jouer des parties qui ne représentent pas une partie importante de votre bankroll, pour qu’en cas de coup du sort, voire de grande malchance qui dure un peu trop longtemps, vous ne vous retrouviez pas à zero. Il s’agit également de vous permettre de jouer plus de parties et donc d’augmenter vos chances de battre la variance.

Psychologiquement, vous êtes également plus lucide quand la partie que vous jouez n’engage pas un montant trop important pour vous.

Les recommandations pour gérer votre bankroll différent légèrement selon votre niveau et le type de jeu que vous pratiquez (cash game, MTT, sit’n go…), mais, pour les débutants, il est généralement conseillé de ne pas engager plus de 1% de votre bankroll sur une table : avec une bankroll de 100CHF, jouez des tournois à 1 CHF maximum.

Connaître le jeu par cœur et se spécialiser

tableau mains poker texas hold'em starting hands

Bien évidemment, pour être performant au poker, il faut maîtriser parfaitement les règles du jeu. Nous le disions un peu plus haut : la rigueur est l’un des éléments central du poker, il faut donc absolument éviter de perdre de l’argent sur une erreur de débutant. Prenez votre temps pour analyser les différentes combinaisons de cartes et leurs valeurs dans la hiérarchie du poker.

Selon que vous jouez en cash game ou en tournoi, en sit’n go ou en MTT, les stratégies varient énormément. En général, vous tenterez de maximiser vos gains immédiats en cash game, ce qui implique une plus grande prise de risque qu’en tournoi, où l’objectif est de « survivre » avant tout. Vous aurez donc parfois à coucher en tournoi une main que vous auriez joué dans tous les cas en cash game.

Vous serez plus performant si vous connaissez le type de jeu sur lequel vous êtes le meilleur et que vous vous concentrez sur ce type de jeu pour améliorer vos connaissances stratégiques et augmenter votre bankroll. Les joueurs réguliers et professionnels ont généralement des spécialités sur lesquels ils se concentrent pour améliorer leur rendement.

Par ailleurs, des tableaux sont facilement trouvables sur internet pour vous aider à prendre des décisions selon vos cartes et le type de jeu auquel vous jouez, consultez les et essayez de mémoriser ceux qui se rapportent à votre situation.

Apprendre à maîtriser le tilt

homme tilt bouteille cartes jetons

L’ennemi principal du joueur de poker ? Lui-même ! Le tilt est l’état mental dans lequel le jeu vous plonge lorsque vous perdez beaucoup d’un coup, que vous avez l’impression d’être très malchanceux ou qu’un élément vient vous faire perdre toute lucidité. Vous vous retrouvez alors à jouer en dépit des règles de stratégie, ce qui peut fonctionner un moment, mais risque surtout de vous pousser à commettre des erreurs grossières.

Encore une fois, la rigueur est primordiale. Il faut apprendre à ne jamais prendre de décision inconsidérée et à reconnaitre le moment ou vous passez en « mode tilt » pour vous reposer alors sur la technique uniquement et laisser les émotions de côté. Certains joueurs ont leurs trucs : des « post-it » sur l’écran, par exemple, pour se rappeler à l’ordre. Le poker doit vous apprendre à gérer la chance, mais aussi la malchance.

L’une des clefs pour gérer le tilt est également de ne pas être « result oriented » : cela va de pair avec la gestion de la bankroll, si vous jouez bien, mais que vous perdez, soyez patients, la chance finira par tourner. Prenez les choses avec philosophie ! Mieux vaut se concentrer sur la technique, qui vous permettra d’être gagnant sur le long terme, plutôt que sur le résultat de quelques mains qui statistiquement ne sont pas significatives.

Par ailleurs, évitez de jouer quand vous êtes énervé, fatigué ou quand vous avez consommé de l’alcool par exemple. Vous risqueriez de tilter sans vous en rendre compte et de dépenser des sommes inconsidérées en jouant n’importe comment. Les joueurs professionnels ont généralement un rythme de vie adapté et se ménagent des moments de préparation mentale et physique pour être ensuite à leur meilleur niveau à la table.

Apprendre à bluffer

Le bluff est l’une des composantes du poker, mais celle-ci s’acquiert avec une certaine expérience. Ne tentez pas de bluffer un joueur qui possède un tapis beaucoup plus important que le vôtre par exemple. De même, évitez de tenter un bluff sur plusieurs joueurs en même temps si vous n’êtes pas un joueur expérimenté et que vous n’avez pas une vision claire de la situation à ce moment. Ne tentez pas le diable, essayez de vous mettre à la place de vos adversaires et d’imaginer l’effet que telle ou telle décision aura sur eux. Il va sans dire qu’il vaut mieux oublier le bluff quand vous sentez que vous partez en tilt !

Les bons joueurs savent reconnaître un adversaire qui tilt et ils en profiteront d’autant plus pour le pousser à la faute. Vous aussi, avec un peu d’expérience, vous arriverez à analyser le moment ou un joueur à votre table passera en mode tilt et apprendrez à en profiter.

Fixez-vous des objectifs

cartes jetons

Encore une fois, c’est la rigueur qui sera déterminante dans votre réussite au poker. Fixer des objectifs atteignables permet de rationaliser la façon dont vous jouez. Il est assez déconseillé de se concentrer sur un objectif de gain financier à court terme, car vous risqueriez de déchanter assez vite. Vous pouvez, par exemple, vous concentrer sur un aspect du jeu, comme de limiter vos moments de tilt ou essayer de maîtriser un nouvel aspect stratégique.

Le poker nécessite une certaine discipline. Il est important d’être patient et lucide sur votre niveau, plutôt que de se précipiter sur les tables qui nécessitent un investissement plus important et qui sont alors généralement fréquentées par des joueurs de meilleurs niveaux. Un objectif concret et réaliste pourrait donc par exemple être : maîtriser les sit’n go à 1 euro jusqu’à avoir une bankroll suffisante pour passer au sit’n go à 2 euros.

Voilà pour nos 5 conseils pour débuter et devenir gagnant au poker. Ajoutons-en un avant de finir : faites-vous plaisir ! C’est le meilleur moyen pour apprendre et progresser. Le poker, comme tout jeu, doit être un plaisir. Si vous êtes, par exemple, monté d’un niveau et que vous n’y arrivez pas, n’hésitez pas à redescendre vers la limite qui vous convient. Vous jouerez toujours moins bien si vous vous forcez. Certains joueurs ont également besoin de faire des pauses de quelques jours ou plus… Tant que vous ne vivez pas du poker, vous pouvez vous le permettre, profitez-en !