FC Barcelone : des dépenses estivales qui soulèvent quelques doutes

FC Barcelone argent transferts

Criblé de dettes il y a encore six mois, le FC Barcelone agite actuellement la période des transferts. Depuis le début du mercato estival, les Blaugranas ont déjà dépensé plus de 150 millions d’euros sur trois joueurs (Lewandowski, Raphinha, Koundé) tout en enregistrant l’arrivée de deux joueurs libres (Christensen, Kessié). Pour être en mesure de réaliser ces mouvements ambitieux, le club catalan a néanmoins fait quelques concessions sur le plan financier…

1. Image BahigoBahigo, le bookmaker idéal pour effectuer vos paris Parier
2. Image Yoni​bet SportUn bookmaker qui deviendra vite puissant Parier
3. Image Bet​ClicBetclic, un vaste choix pour vos paris sportifs Parier

Un plan en trois étapes

Marqué par la gestion calamiteuse du président Josep Maria Bartomeu, le FC Barcelone s’est retrouvé avec des finances exsangues au point de devoir laisser partir Lionel Messi l’été dernier. Devant composer avec les errements de son prédécesseur, le nouveau président Joan Laporta n’a pas pu prolonger le meilleur joueur de l’histoire du club. Endetté à hauteur de 1,35 milliards d’euros, le Barça a dû ensuite établir un plan afin d’enrayer cette situation financière dramatique.

Le club catalan s’est donc résolu à vendre certains de ses actifs. Pour commencer, le FC Barcelone a vendu 25 % de ses droits télé à la société Sixth Street pour les 25 prochaines années. Cette décision s’est matérialisée par deux ventes successives de 10 % le 30 juin et de 15 % le 22 juillet, contre un chèque de 600 millions d’euros. En contrepartie, le club s’est engagé à reverser 25 % de ses recettes télévisuelles annuelles, qui représentent actuellement 166 millions d’euros par an. Si l’on multiplie par 25, Sixth Street peut donc s’attendre à recevoir plus d’un milliard d’euros au total.

« Endetté à hauteur de 1,35 milliards d’euros, le Barça a dû ensuite établir un plan afin d’enrayer cette situation financière dramatique. »

budget transferts FC Barcelone

Troisième et dernier levier économique actionné par les Blaugranas, la vente de 24,5% des droits de Barça Studios a rapporté 100 millions d’euros. Si l’on y ajoute le contrat de sponsoring avec Spotify à hauteur de 280 millions d’euros sur quatre ans, le FC Barcelone a donc réussi à renflouer ses caisses, même si tout cela a un prix. En effet, la cession de certains actifs peut s’apparenter à une politique de la terre brûlée. Pour y remédier, la direction barcelonaise a tout de même inséré plusieurs clauses pour permettre au club de racheter ses parts à l’avenir.

Une masse salariale sous contrôle

Fort de son plan de relance, le FC Barcelone compte également sur d’autres revenus : ceux issus de la billetterie d’un Camp Nou qui sera sans doute plein à chaque match en période post-Covid, mais aussi ceux qui sont liés aux résultats sportifs de l’équipe première et à l’Espai Barça, soit le projet de rénovation du stade. En attendant, le club catalan peut de nouveau intégrer de nouveaux joueurs dans sa grille salariale.

L’an passé, on se souvient que la Liga avait empêché le Barça d’inscrire de nouvelles recrues en championnat en raison de la situation critique du club. C’est également pour cette raison que le club n’a pas pu prolonger Lionel Messi, qui avait auparavant signé un contrat faramineux de 100 millions d’euros par an sous l’ère Bartomeu. Depuis, plusieurs joueurs sous contrat ont accepté de baisser leurs salaires respectifs, le dernier exemple en date étant Ousmane Dembélé qui vient de parapher sa prolongation avec les Blaugranas.

Des ambitions retrouvées

Xavi FC Barcelone

Disposant de nouveau d’une certaine puissance financière, la direction barcelonaise a voulu donner à son nouvel entraîneur, la légende du club Xavi, les moyens de ses ambitions. Pour le moment, le FC Barcelone a dépensé 150 millions d’euros sur trois joueurs : 45 millions sur le meilleur buteur de Bundesliga : Robert Lewandowski, 50 millions sur Raphinha et 50 millions sur Jules Koundé.

Quant à Frank Kessié et Andreas Christensen ils sont arrivés libres de tout contrat. Le club culé lorgne également sur Inigio Martinez et César Azpilicueta, mais rêve surtout d’attirer Bernardo Silva dans ses filets. L’arrivée du métronome portugais reste néanmoins liée à une vente de Frenkie De Jong. En attendant cette éventualité, le Barça possède d’ores et déjà une équipe capable de jouer sur tous les tableaux.

Offensivement, Xavi dispose de nombreuses options entre Robert Lewandowski, Pierre-Emerick Aubameyang, Ousmane Dembélé, Raphinha, Ansu Fati, Memphis Depay et Ferran Torres. Il peut également compter sur la nouvelle génération dorée de la Masia avec Ansu Fati donc, mais aussi Nico, Gavi et Pedri. Les résultats des matchs de pré-saison semblent attester du renouveau du Barça, mais le plus dur reste à faire. Si le club catalan s’est remis sur pied au niveau financier, seule la vérité du terrain permettra de dresser un bilan positif à l’issue de la saison.

Top Bookmakers
1. Image BahigoBahigo, le bookmaker idéal pour effectuer vos paris Parier
2. Image Yoni​bet SportUn bookmaker qui deviendra vite puissant Parier
3. Image Bet​ClicBetclic, un vaste choix pour vos paris sportifs Parier
4. Image bwinBwin, un partenaire de choix pour vos paris sportifs Parier
5. Image Inter​wettenInterwetten, c’est 200 000 paris disponibles par an Parier
Bookmaker Du Mois
  • Bonus de 100% jusqu’à 200 CHF
  • Nombreuses cotes boostées
  • Compatibilité sur mobiles
Prono du moment

La Finale de la Super Coupe de l’UEFA voit s’opposer le Real Madrid et l’Eintracht Francfort, vainqueurs des deux compétitions européennes… Lire la suite

➡️ Notre pronostic ? Victoire de Francfort