Ligue des Champions, 4ème journée : les 5 bonnes raisons d’aimer Guillaume Hoarau

Hoarau Young Boys

A l’heure d’entamer les matchs retours de la phase de poules de la Ligue des Champions, les Young Boys de Berne sont toujours en vie dans le groupe H, l’un des plus relevés du plateau (Manchester United, Valence, et Juventus). En égalisant sur penalty face à Valence, l’attaquant vedette Guillaume Hoarau a permis d’entretenir l’espoir d’une qualification pour le tour suivant ou pour les seizièmes de finale d’Europa League. Gros plan sur un joueur qui a toujours fait l’unanimité partout où il est passé, tant par ses qualités footballistiques que par ses qualités humaines. Voici d’ailleurs les 5 raisons d’aimer Guillaume Hoarau, même si l’on est supporter de Bâle !

1 – Il a ramené les Young Boys de Berne en haut de l’affiche

Lorsque Hoarau signe aux Young Boys en 2014, le club n’a plus été champion depuis 1986, c’est-à-dire une éternité … Dès ses débuts, le buteur longiligne (1,92m) enfile les buts et permet au club de consolider sa place de dauphin du FC Bâle pendant trois saisons, tout en brillant par séquence sur la scène européenne, notamment lors de cette victoire 2-0 contre Naples ponctuée d’un but du Réunionnais. Mieux, Berne redevient champion de Suisse 22 ans après, en 2018 et Hoarau, d’un doublé face au Dinamo Zagreb, qualifie les siens pour la première phase de poule de la Ligue des Champions de l’histoire des YB.

2 – Il est déjà considéré comme la légende du club

"Au lendemain de la qualification héroïque en Ligue des Champions, certains médias se demandaient d’ailleurs s’il n’était pas devenu le plus grand joueur de l’histoire du club…"

D’un point de vue statistique, Guillaume Hoarau est le meilleur buteur de l’histoire des Young Boys (96 buts en 143 matchs) avec également le plus grand nombre de buts en Coupe d’Europe sous la tunique jaune et noire (16 buts). Dans un club qui a connu Seydou Doumbia et Stéphane Chapuisat, le fait n’est pas anodin ! Au lendemain de la qualification héroïque en Ligue des Champions, certains médias se demandaient d’ailleurs s’il n’était pas devenu le plus grand joueur de l’histoire du club … On est légitimement en droit de le penser !

3 – Il aime profondément son club et la Suisse

Hoarau Pjanic Young Boys Juventus

Au vu des performances répétées de l’ancien international français (5 sélections) en Suisse, de nombreux clubs ont été intéressés par sa venue. Le plus illustre d’entre eux est l’Olympique Lyonnais qui, en 2017, lui donnait la perspective d'obtenir un meilleur salaire et de jouer la Ligue des Champions. Une offre finalement refusée par le principal intéressé, moins par la crainte de la concurrence dans le Rhône que par son amour des Young Boys et de sa vie en Suisse, comme il le racontait il y a peu au quotidien Le Matin : « Cela me convient parfaitement [...] C’est l’endroit, la ville où je devais me retrouver. En France, tout est prétexte à polémique, tout y est exagéré. On est dans la superficialité. Dès qu’il y a un petit quelque chose, chacun l’assaisonne à sa façon ». On peut certainement y voir aussi une forme de reconnaissance envers les Young Boys, le club qui l’a relancé après deux piges infructueuses en Chine et à Bordeaux.

4 – Un style de jeu atypique pour un talent indéniable

Véritable point d’appui pour son équipe, Hoarau possède également une technique remarquable pour son gabarit, ce qui en fait un joueur à part. Il a toujours aimé participer au jeu, étant très altruiste à l’image de ses nombreuses passes décisives (29 avec Berne). Si son manque de réalisme a été parfois pointé du doigt au Paris Saint Germain, notamment lors de la saison 2010-2011, il a depuis peu à peu gommé ce défaut. Enfin, c’est un joueur qui a très souvent été présent dans les grands moments, comme lorsqu’il offrit la Coupe de France à Paris face à Monaco en 2010, lors de plusieurs PSG-OM dont une prestation XXL au Vélodrome en 2008, dans les matchs européens prestigieux de Berne (Naples, Sparta Prague, Dinamo Zagreb) ou encore dans les duels nationaux face au FC Bâle.

5 – Une personnalité attachante et une passion pour la musique

Hoarau concert guitare musique musicienne

Le Havre, Gueugnon, Paris, Bordeaux … Dans tous ses anciens clubs, les supporters et ses anciens coéquipiers en gardent un excellent souvenir. Jamais avare d’une bonne blague, le Réunionnais a toujours gardé un état d’esprit irréprochable, même sur le banc ou maintenant aux Young Boys alors qu’il en est la star. On retrouve cette humilité dans les propos qu’il tenait récemment dans Le Matin : « Les vraies stars ne sont pas celles que l’on encense. Ce sont celles du quotidien, les ouvriers, la caissière du supermarché. J’ai du respect pour ces gens-là, notamment les cuisiniers. Une belle assiette, tout ce qu’ils créent, c’est formidable. Car moi, à part le foot, je ne sais pas faire grand-chose. Être une star, ce n’est pas passer à la TV ». Passionné de musique, l’attaquant rêve de sortir un album avec son groupe de reggae, lui qui joue de la guitare et qui s’est tatoué Bob Marley sur le mollet droit. En attendant, Guillaume Hoarau devra composer l’une de ses plus belles partitions sur le terrain de Mestalla ce mercredi … Young Boys, get up, stand up !

Si vous croyez à l'exploit des Young Boys ou du moins à un but de Guillaume Hoarau face à Valence, pourquoi ne pas laisser votre intuition s'exprimer sans le moindre risque sur Betway ? Et oui, en ce moment Betway rembourse votre premier pari jusqu'à 100CHF !