Amaya affiche des profits record pour le 1er trimestre 2016

Les dirigeants de la société Amaya ont le sourire en ce mois d’août 2016. En effet, le groupe vient d’annoncer ses résultats financiers pour le premier trimestre de l’année et tous les chiffres sont au vert. Pour ceux qui l’ignorent, Amaya est un mastodonte du jeu en ligne. La société est aujourd’hui le propriétaire des deux rooms de poker : PokerStars et Full Tilt Poker. En 2016, Amaya a élargi ses activités en lançant des jeux de paris sportifs et casino sur ses salles de poker. Une stratégie qui s’avère gagnante.

Le casino et le pari sportif boostent l’activité du groupe Amaya

Tous les marqueurs financiers de la société Amaya sont au vert en 2016. Les revenus du géant du jeu en ligne sont en hausse de 6% par rapport au 1er trimestre de l’année 2015. Pour les 6 premiers mois de l’année, le revenu d’Amaya est de 289 millions de dollars contre 272 millions en 2015. Bien évidemment, la majeure partie des revenus du groupe sont générés par la branche poker. Les rooms PokerStars et Full Tilt Poker continuent d’attirer des millions de joueurs. La baisse de popularité du poker en ligne ne semble pas affecter les deux rooms favorites des joueurs. Les rooms affichent une fréquentation supérieure à 20 000 joueurs à toute heure du jour ou de la nuit. De plus, les tournois majeurs des rooms font toujours le plein. Amaya peut donc se réjouir de ses acquisitions en 2014. A l’époque, Amaya avait mis 4,9 milliards de dollars sur la table pour s’offrir les rooms Full Tilt et PokerStars. Par la suite, Amaya a eu la bonne idée de compléter son offre de poker en ajoutant des jeux de casino des éditeurs NetEnt et NextGen Gaming sur ses rooms. Pour ce qui est du pari sportif, Amaya a lancé son site de pari sportif BetStars à l’occasion de l’Euro de football. Ces deux dernières activités permettent à Amaya de multiplier les sources de revenus et de mitiger le risque.

Le départ définitif du CEO David Baazov confirmé

L’annonce des bons résultats d’Amaya a toutefois été nuancée par l’annonce du départ de David Baazov d’Amaya. Ce dernier était le fondateur historique d’Amaya et a transformé une entreprise de logiciels informatique en géant du jeu en ligne. En 2010, Amaya générait un revenu de 6 millions de dollars. En moins de 5 ans, il a transformé sa start-up en un business évalué à plusieurs milliards de dollars. En mars 2016, David Baazov a été accusé par les autorités canadiennes de fraude boursière. Le dirigeant a annoncé prendre des vacances pour une durée indéterminée. A l’occasion de l’annonce des résultats de la société, le CEO par intérim Rafi Ashkenazi a confirmé le départ définitif de David Baazov. Le groupe Amaya n’avait pas le choix et devait rassurer ses actionnaires. Amaya s’est lourdement endetté pour acheter Full Tilf Poker et Poker Stars et des poursuites pénales contre un dirigeant d’Amaya mettrait en danger la bonne santé de la société.

Le reste de l’année 2016 devrait être très positif pour Amaya. En effet, la société profite pleinement des Jeux Olympiques pour booster ses revenus de paris sportifs.

Top Poker Rooms
1. Image Unibet Poker JouerRevue
2. Image William Hill Poker JouerRevue