Plus aucune taxe sur les gains des joueurs suisses !

Une date a déjà été avancée, et c’est en mars prochain, que la justice suisse présentera son nouveau projet de loi concernant les jeux d’argent et de hasard sur le territoire suisse. Nous sommes parvenus à obtenir un petit aperçu de la future régulation, qui semble à la fois charitable et perfectionniste. L’industrie des jeux d’argent connait une très mauvaise passe, en ce moment-même, en Europe. En quoi cette nouvelle régulation parviendra-t-elle à apporter un soutient à ce secteur en déclin ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions tout au long de cet article !

La conjoncture actuelle

Actuellement, la loi suisse, concernant les jeux d’argent et de hasard, stipule que les sites des opérateurs de casinos en ligne ainsi que ceux des bookmakers suisses sont interdits. Cependant, les joueurs suisses, quant à eux, ont la possibilité de jouer sur les sites d’opérateurs étrangers. Ce nouveau projet de révision compte bien inverser la tendance. En effet, sous la nouvelle législation, les opérateurs bénéficieront de licences au niveau cantonal et les joueurs suisses ne pourront compter que sur des offres légales exclusivement suisses. La loi prévoit également la création d’une nouvelle entité responsable de la coordination des échanges entre les Cantons et les autorités : la Online Gambling Association Switzerland (OGAS).

Paradoxalement, les joueurs suisses misent de plus en plus tous les ans sur les interfaces de jeux d’opérateurs étrangers, et le montant total de ces mises s’élèverait à plus de 82 millions d’euros.

Cette toute nouvelle régulation est indispensable, à en croire les statistiques du marché des jeux d’argent en Suisse. En effet, selon la Fédération suisse des casinos, depuis 2010, le secteur connait une chute de ses revenus annuels, de 5 à 8 %. Paradoxalement, les joueurs suisses misent de plus en plus tous les ans sur les interfaces de jeux d’opérateurs étrangers, et le montant total de ces mises s’élèverait à plus de 82 millions d’euros. C’est clair, il y a un sérieux manque à gagner au niveau de l’industrie des jeux d’argent en Suisse, et cette nouvelle régulation ne pouvait pas mieux tomber !

Une révision pour plus d’avantages pour les joueurs

Les joueurs suisses n’auraient plus accès aux sites d’opérateurs étrangers, mais ceux-ci bénéficieraient d’une plus haute protection vis-à-vis des aléas du jeu. La justice suisse tente tant bien que mal de défendre cette régulation en annonçant les avantages qui existeront pour les joueurs : la lutte efficace contre l’addiction, la lutte contre le blanchiment d’argent, l’éradication des manipulations de rencontres sportives et l’assurance d’une offre fiable et légale. Toutefois, l’offre la plus alléchante pour les joueurs, reste la suppression totale de la taxe sur les gains des joueurs. Cette toute nouvelle initiative permettra : d’attirer de gros joueurs de poker à la recherche de fiscalité plus avantageuse, de favoriser les joueurs suisses et d’assurer l’essor du marché suisse des jeux d’argent.

Un petit clin d’œil à nos amis belges, puisque la Suisse compte également forcer les opérateurs étrangers à investir dans un établissement terrestre. C’est le seul moyen pour ceux-ci de se voir octroyer une licence d’exploitation. Il ne sera donc pas exclu de retrouver des grands bookmakers tels que Bwin ou encore Ladbrokes ouvrir certains de leurs sites sur le territoire Suisse. Nous attendons donc le mois de mars avec impatience !

Top Poker Rooms
1. Image Unibet Poker JouerRevue
2. Image William Hill Poker JouerRevue