Patrick Bruel sur la table finale du World Poker Tour L.A.

Le très apprécié Patrick Bruel, vedette en France et pas moins en Suisse est un joueur de poker redoutable. Il l’a démontré à plusieurs reprises en gagnant de prestigieux tournois. Cette passion ne s’arrêtera jamais selon lui. Avec un palmarès comme le sien et une notoriété incontestable, Patrick Bruel a logiquement était recruté par la team professionnelle de Winamax, la célèbre poker room présente en France et en Suisse.

Une belle phase de jeu dans un tournoi pas si facile

Une paire de valets, plus forte donc que la paire de Bruel. Le 9 de trèfle au turn et la dame de Coeur de la river ne changeront rien, Bruel s’incline face à un Moorman qui a su répondre.

C’est à Los Angeles que nous avons retrouvé le chanteur et comédien la semaine dernière pour un tournoi tant attendu qu’était celui du World Poker Tour Classic avec des gains extrêmement élevés. Durant le tournoi, il s’est très bien débrouillé et est arrivé jusque sur la table finale avec la bankroll la plus élevée après celle de Michael Rocco et celle de l’incroyable Moorman, celui qu’on surnomme le maitre du « online », qui arrive toujours à se hisser en phase finale des tournois WPT mais qui ne les gagne jamais. Derrière notre Patrick, il y avait aussi des pointures : Friedman, Neufeld et Lafaye. Lorsque l’on joue sur une table aussi forte que celle-ci, il y a plutôt intérêt à avoir le cœur bien accroché et une résistance au stress incroyable pour ne pas craquer. Les adversaires sont de taille, mais peu importe, Patrick fera preuve de courage tout au long du jeu.

Une quatrième place très honorable

Lorsque la partie commence, on peut sentir le stress, la tension, chacun veut remporter le titre tant convoité et c’est bien normal. Vous avez là 6 compétiteurs fatigues parfois, mais toujours conscients que la partie peut tourner court sur un seul instant. C’est Friedman et Neufeld qui sortent les premiers de la table. Il reste donc nos quatre champions. Le tour 30 arrive, on est sur une partie à 15000CHF ante, 50000CHF petite Blind, 100000CHF grosse Blind. Au flop, un valet de Cœur, un 8 de pique et un 2 de trèfle. Bruel va rapidement faire un move et part en all-in. Il pose 1705000 sur le tapis. Lafaye préfère quitter la manche, il ne reste donc plus que Moorman qui suit. Bruel possède un roi de trèfle et un 8 de trèfle. Il a déjà une paire de 8 ce qui est bon signe et trois trèfles. Mais c’était sans compter la main de Moorman compose d’un as de trèfle et d’un valet de trèfle. Deux trèfles de moins donc pour compléter une éventuelle couleur pour Bruel et de plus, une paire de valets, plus forte donc que la paire de Bruel. Le 9 de trèfle au turn et la dame de Cœur de la river ne changeront rien, Bruel s’incline face à un Moorman qui a su répondre. Dommage pour Patrick mais il aura tout de même fait un excellent parcours et il s’en va tout de même avec 332190CHF, de quoi le consoler pour quelques temps.

Top Poker Rooms
1. Image Unibet Poker JouerRevue
2. Image William Hill Poker JouerRevue