Phil Ivey a-t-il triché ?

Phil Ivey est sans aucun doute l’un des plus grands joueurs de poker au monde. Beaucoup d’amateurs aiment son style et le respectent pour le jeu qu’il produit lorsqu’il est assis à la table, un style bien à lui mais efficace. C’est d’ailleurs ce qui a fait la réussite de ce joueur américain et qui lui a permis de remporter à ce jour 9 bracelets WSOP, une récompense ultime dans le milieu du poker.

Mais aujourd’hui, ce n’est pas pour parler des compétences de Phil Ivey que notre équipe de journalistes s’est rendue aux Etats-Unis, c’est pour suivre d’un peu plus près le procès que lui intente le casino Borgata d’Atlantic City.

L’accusation que porte le casino

Aujourd’hui, le casino Borgata qui se trouve à Atlantic City et qui est plutôt réputé porte une accusation très grave envers le joueur Phil Ivey. L’établissement soupçonne fortement et même affirme désormais que Phil Ivey aurait triché lors de plusieurs parties de Baccara que celui-ci a engagé en 2012. Ce n’est pas tout, bien sûr, l’établissement a aussi porté plainte contre les deux autres parties ayant aidé Mr. Ivey à s’enrichir, sa partenaire de table Cheng Yin Sun et la société qui produisait les cartes de jeu, Gemaco Inc.

Cette technique lui a tout de même permis de gagner des millions de dollars lors de parties de plusieurs heures, la plus longue ayant durait 56 heures.

Lorsque vous lisez la plainte, il y a plusieurs chefs d’accusation retenus parmi lesquels vous retrouvez bien entendu la fraude, l’association de malfaiteurs et l’enrichissement non-justifié, de quoi faire trembler la plupart des joueurs, mais certainement pas Phil Ivey.

Le passé de Phil Ivey

Ce qu’il faut savoir aussi, c’est que Phil Ivey est déjà en procès avec un casino européen, le Crockfords Casino qui se trouve à Londres. Là-bas, lors de parties de Punto Banco, une variante du baccara, Phil Ivey aurait remporté plus de 7 millions de Livres Sterling. Sauf que contrairement au casino d’Atlantic City, celui de Londres n’a pas payé les gains. C’est donc Phil Ivey qui a porté plainte cette fois-ci. Pour le moment, il n’a toujours pas reçu ses gains.

La technique employée

La technique de triche que Phil Ivey est accusé d’avoir utilisé s’appelle le « Edge Sorting ». Elle consiste à utiliser un défaut de fabrication du jeu de carte afin de lire ou plutôt deviner ce que sera le tirage. C’est de cette façon que le joueur déjà multi millionnaire a réussi à s’enrichir un peu plus.

Dans les deux cas, la technique était bien rodé : Ivey commencer par approcher le casino avec des requêtes spéciales comme le fait d’avoir une table à part des autres, il fallait que le croupier soit parfaitement bilingue anglais/chinois mandarin, que son amie Cheng Yin Sun puisse s’assoir avec lui à la table et que les jeux utilisés soient ceux de la société Gemaco et qu’elles soient mélangées automatiquement. Il faisait passer ses demandes pour des tics superstitieux dont il ne pouvait pas se passer pour attirer la chance.

En réalité, s’il demandait un mélangeur automatique, c’est simplement parce que celui conserve les cartes toujours dans le même sens, et il était donc plus facile pour lui de lire les défauts des cartes, créés par les découpages de forme sur l’envers de la carte. Son amie qui parlait le mandarin, elle, servait à indiquer au croupier la façon de manier les cartes. Ainsi, il n’avait plus qu’à miser lorsqu’il savait que les cartes étaient à son avantage.

Cette technique lui a tout de même permis de gagner des millions de dollars lors de parties de plusieurs heures, la plus longue ayant durait 56 heures. Il aura tout de même fait trois sessions de jeu au Borgata avant d’aller jouer à Londres où la technique a été découverte. Ce qui est extraordinaire, c’est que Ivey est revenu jouer ensuite au Borgata, où la direction lui a dit qu’elle savait pour le Crockfords. Le joueur s’en est sorti en annonçant qu’il allait porter plainte contre le casino.

Alors triche ou pas ?

La question que devra déterminer le tribunal en charge de l’affaire, c’est si Phil Ivey a réellement triché ou s’il a juste profité d’une faille dont la faute incombe en réalité au casino. La suite de cette affaire, vous pourrez la suivre avec nous, dès que nous aurons du nouveau.

Top Poker Rooms
1. Image Unibet Poker JouerRevue
2. Image William Hill Poker JouerRevue